En

Moustapha DIMÉ

« L’Afrique a besoin de nouveaux regards. Mais pas n’importe quel regard. Elle a besoin d’un regard à elle. Produire de l’art contemporain africain, c’est encore produire un art africain vu par l’Occident. Ce n’est pas un art à nous. L’art à nous est et doit être un art universel ». Citation de feu Moustapha Dimé.

Né en 1952 et décédé en 1998 au Sénégal.

Passionné par le travail du bois, il l’apprend au sein des artisans de la communauté lébou de Dakar. Il suit pendant quatre ans de 1966 à 1970 l’enseignement du Centre de formation artisanale de Dakar et séjourne régulièrement en Gambie. Il voyage pendant plusieurs années entre le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigeria, pour confronter son œil et sa technique avec d’autres cultures de vieille tradition de sculpture. De 1977 à 1979 il suit les cours de l’Ecole des Arts de Dakar. En 1982, il s’installe au Village des Arts puis ouvre un atelier /centre de formation à Gorée en 1993.

Représentant du Sénégal en 1979 aux jeux de la Francophonie à Rabat, il est lauréat du Grand Prix de la Biennale DAK’ART en 1992 et sélectionné pour la prestigieuse Biennale de Venise en 1993.

Sa mort à 46 ans interrompt un passionnant processus de création artistique avec une sculpture faite de tout et de rien et d’une indéniable poésie.

Voir aussi : http://www.africanloxo.com/repert-artistes/senegal/15.htm

Voir en ligne : Wikipedia Dimé

Dak'Art 2010 du 7 mai au 7 juin 2010, Dakar Senegal | Contact | News | Plan du site |  RSS 2.0 |