DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Amary Sobel Diop


English
français

Apologie pour la paix : tôles aluminium prélevées sur des spray déodorants, fil de cuivre, assemblage-couture, gravure sur tôle, courtesy de l’artiste.
Portrait Tawakul Karman : 97 cm x 129
Portrait Aline Sitoe Diatta : 80 cm x 106 cm
Portrait Ellen Johnson Sirleaf : 103 cm x 129
Portrait Leymah Roberta Gbowee : 105 cm x 129 cm
Portrait Rigoberta Manchu Tum : 80 cm x 106 cm

Une réalité du XXIe siècle annonce que le monde se rend aux femmes comme nous nous rendons à la raison.
La figure de la femme est devenue à travers le XXe siècle et le XXIe siècle débutant celle d’un combat acharné pour les libertés humaines. Avec Apologie pour la paix, Amary Sobel Diop rend hommage aux femmes garantes depuis quelques décennies d’une paix précaire qu’elles portent par leurs actions : son Excellence Ellen Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Rigoberta Gbowee du Liberia, la Birmane Aung San Suu KYI, l’Indienne d’origine macédonienne Mère Teresa, la Nord-Irlandaise Corrigan Mairead, la Guatemaltaise Rigoberta Menchu Tum et la Yéménite Tawakkul Karman, Aline Sitoe Diatta au Sénégal et dans la sous région ouest-africaine.
Parmi ces personnalités marquantes, un choix a été fait pour la Biennale de Dakar montrant une série de ces portraits où sont gravées les biographies de chaque personnalité.
La technique assez particulière d’assemblage-couture, utilisée dans l’ensemble de ces œuvres, répond à ce besoin d’unicité et de coordination nécessaires pour la restauration et la sauvegarde d’une paix universelle que l’artiste appelle de ses vœux.

Né en 1971 à Diourbel, Amary Sobel Diop vit et travaille au Sénégal. Il suit une formation à l’École Nationale des Arts de Dakar et devient professeur d’arts plastiques en 2009. Il se veut artiste engagé puisqu’il traite dans ses oeuvres des thèmes d’actualité comme la déforestation, la culture de la paix, la restauration et la sauvegarde du patrimoine culturel africain, l’émancipation et la revalorisation de la femme. Avec une technique assez particulière qu’il dénomme assemblage-couture, il récupère, coud, colle et peint les matières pour exprimer ses sentiments, ses émotions et véhiculer des messages.

Voir en ligne : http://sobel12.skyrock.com