DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Houda Ghorbel


English
français

Je t’écoute...! : installation, plexiglass, tissu, craie, lumière et détecteur de mouvement, 100x50x50cm, 2013, © Houda Ghorbel.

Je t’écoute… ! exige de fait « je te parle ». Or de là où Houda crie, la Tunisie, car elle crie, personne ne semble écouter et personne n’arrive à parler. Alors l’artiste décide de créer un confessionnal du XXIe siècle.
Un cube noir, tiré de la plus profonde mémoire collective du monde de l’Islam, est suspendu sur un cube transparent dont l’existence est imaginaire.
On tourne autour du cube dans une répétition sans fin depuis des millénaires. A ce mouvement de derviche jusqu’à la transe, l’artiste remplace les Hommes par les mots. Un seul mot : je t’écoute, se répète dans différentes langues comme pour inviter enfin à parler. A l’approche du visiteur la lumière s’active l’invitant à la confession, aux murmures.
Il faut chuchoter au monde nos secrets pour le remplir de nous. Pour le rendre plein de ce que nous sommes et éviter qu’il se vide ou qu’il se remplisse des horreurs qui hantent et menacent nos libertés. Et comme le dit si bien Houda :

« Corps ! Qu’est ce qui te fait bouger ?
Demande à la tête.
Tête ! Qu’est ce qui fait bouger ce corps ?
Toi
Qui est "Moi" ?
Tu es le huit cent quatre-vingt onze mille neuf cent soixante-huitième patriote.
A quelle patrie j’appartiens ?
A la Terre
Oh ! ma "Terre", qu’est ce qui me fait bouger ?
Une graine
Où se trouve-elle ?
Elle est là…devant…derrière, en haut…en dessous…Il suffit de regarder pour l’apercevoir.
Ma "Terre", aide-moi à retrouver ma graine.
Regarde en toi et tu la retrouveras.
Un puits profond me donne le vertige…mes yeux se ferment et j’ai peur.
Pense à moi et tes yeux vont se ré-ouvrir.
Accompagne-moi !
Je ne peux pas rester ; l’autre m’attend.
Qui est l’autre ?
Celui qui te ressemble !
Reste et je serai à toi à tout jamais.
Tu es en moi ! Ton corps est le mien…
Mon corps t’appartient et toi à qui appartiens-tu ?
Regarde en toi et tu sauras la réponse. »

Extrait d’une lettre intitulée : Si la Terre parlait que pourrait-elle dire…

Née en 1968 à Sfax en Tunisie, Houda Ghorbel est une artiste multidisciplinaire, installée à Tunis. Son oeuvre entremêle peinture, céramique, sculpture, photographie, installation et témoigne de son implication critique, philosophique, voire politique. Docteur en Sciences et Techniques des Arts de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis, elle a participé à plusieurs expositions, résidences et réalisée des performances dont : « Aidez-moi à pousser, ma voix n’est rien sans la vôtre… », performance dans différentes villes de Tunisie, 2012-2013 ; Symposium international de Céramique à New Valley, Egypte, 2013 ; Printemps des Arts, La Marsa, Tunisie, 2012 ; "La révolution en image", Parlement Européen, Bruxelles, Belgique, 2011 ; Résidence Internationale à Osnabrück, Allemagne, 2009 ; « Céramique », Galerie Art Présent, Paris, France, 2004.

Voir en ligne : www.houdaghorbel.com