DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Naziha Mestaoui


English
français

Corps en résonance : installation sonore et visuelle interactive, 2013, © Naziha Mestaoui.

L’oeuvre de Naziha Mestaoui, Corps en résonance, fait fusionner la matière, la lumière et le son. Il s’agit d’une installation sonore et visuelle interactive. Au gré des déplacements des visiteurs, l’installation s’anime pour générer des sons et des reflets lumineux. L’œuvre se compose d’une série de bols chantants tibétains emplis d’eau, alignés dans un espace. D’abord silencieux, les bols répondent à la présence des visiteurs en tournant sur eux-mêmes et en produisant progressivement des sons. Les fréquences sonores ainsi générées envahissent les corps pour résonner harmonieusement avec l’ensemble du dispositif. La tradition tibétaine veut que chacun des métaux utilisés pour la création des bols se rapporte aux sept chakras. Chaque être est donc l’incarnation de l’énergie produite par ces sons. L’étymologie du mot « personne » nous renseigne également sur la signification de l’oeuvre. Le mot « personne », du latin perso-nare et sonare qui signifie résonner à travers correspond à l’idée des chants qui résonnent avec les corps. Les ondes sonores rendues visibles grâce au liquide que contiennent les bols matérialisent les ondes qui traversent les corps. Ainsi, Corps en résonance est une oeuvre tangible et évanescente à la fois.

Née en 1975, Naziha Mestaoui est une artiste et architecte basée à Paris qui travaille entre l’espace, l’image et les technologies pour créer des expériences sensorielles et immersives. Elle est membre d’ « Electronic Shadow » fondé en 2000, pionniers reconnus dans l’art de l’ère digitale et inventeurs du Videomapping au croisement de l’espace et l’image. Le duo égraine son parcours d’une multitude d’expositions à travers le monde ; MOMA à New York, Centre Georges Pompidou à Paris, Musée de la photographie à Tokyo, Biennale d’Art Contemporain à Séville, SESI de Sao Paulo, MOCA de Shanghai…. et, en 2011, une très grande exposition monographique au Musée Granet d’Aix en Provence qui a réuni plus de 35000 visiteurs. Depuis deux ans, un nouveau champ de recherche a amené Naziha à développer une création artistique reliant les cultures les plus contemporaines aux plus ancestrales. Une série de voyages au coeur des tribus a donné naissance à une nouvelle série d’oeuvres au croisement des technologies les plus pointues et des savoirs ancestraux, remettant en question notre propre perception de la réalité, au-delà du divorce entre l’intelligible et le sensible, elle nous invite à la perception par les sens. La question de la nature est désormais au coeur des enjeux artistiques et culturels.
puce Voir aussi : www.electronicshadow.com .

Voir en ligne : www.nazihamestaoui.com