DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Io Palmer


English
français

  • Photo credit : Adam Davis

Leisure labor (cloud) : technique mixte, 45,2 x 71 x 109 cm, 2012, © Io Palmer.

A travers des matériaux usuels et pour certains prosaïques, Io Palmer se joue de la construction des divisions sociales. Leisure Labor (cloud) (Loisir Travail (nuage)) matérialise cette distinction en jouant sur les oppositions visuelles et significatives des matériaux. Les 1920 épingles à cheveux inspirées des robes perlées du père de la haute couture Charles Frederick Worth, contrastent avec les brosses de ramonage plantées au milieu de la structure qui les unit. Le choix des matériaux fait écho couleurs présentes, certaines absentes. Les épingles à cheveux renvoient à la brillance et rappellent les chandeliers opalescents du début du XX ème siècle. Les brosses de ramonage renvoient quand à elles à la crasse, à la noirceur et l’impureté. Il s’agit de deux mondes qui s’opposent mais qui forment un équilibre rassurant puisque tout deux font partie d’un monde protégé, un nuage orange – couleur qui dans les lieux publics signifie sécurité et attention. Réalisé à partir de l’envers d’une toile, Leisure Labor (cloud) est peut être une allusion au marché de l’art fait de centres et de périphéries. Sans oublier que si l’art est un loisir pour certains, il est un travail pour d’autres.

Io Palmer a grandi sur l’île d’Hydra toute proche de la côte Est du Péloponnèse. A travers des représentations mettant en scène des produits d’entretien, des vêtements professionnels et une variété de matériaux industriels et domestiques, le travail d’Io Palmer explore la complexité des rapports de classes sociales et d’origines raciales. Céramiste de formation, Io Palmer utilise dans ses créations une variété de techniques et de matériaux tels que le textile, l’acier ou encore le son. Les oeuvres d’Io ont été exposées dans de nombreuses expositions nationales et internationales telles que Working History au Reed College à Portland (Oregon) ; Hair Follies à Concordia University (Montréal) ; Inside Out au Baltimore Clayworks (Baltimore). Elle a notamment effectué des séjours de recherche à Sanskriti (New Delhi), au Santa Fe Art Institute (Santa Fe), au Art Channel, (Beijing) et à Ucross (Wisconsin, USA). Io a récemment reçu une bourse de la Commission des Arts de l’Idaho, USA. Io est professeure associée à Washington State University et détient un Bachelor in Fine Arts de la Tyler School of Art (Philadelphie) et un Master in Fine Arts de l’Université d’Arizona.

Voir en ligne : www.iopalmer.com