DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Revue Afrik’Arts


English
français

Afrik’Arts n°7

En prélude du Salon sur la sculpture africaine contemporaine à la onzième édition de la Biennale de l’Art Africain Contemporain (Dak’Art 2014), le Secrétariat Général de la Biennale de Dakar a organisé un Symposium International sur la Sculpture Africaine, du 23 octobre au 06 novembre 2013 au Village des Arts de Dakar. Huit artistes sculpteurs sénégalais et huit autres en provenance du Ghana, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso se sont retrouvés pendant deux semaines pour créer des œuvres in situ.
Au sortir de ce symposium, la Biennale a voulu consacrer un numéro spécial de sa revue Afrik’arts à la sculpture africaine contemporaine. La sculpture africaine contemporaine est très dynamique. Des « magiciens de la terre » en 1989 au Centre Pompidou à l’exposition « Africa Remix » en 2005 et présentée en Allemagne, en Angleterre, en France et au Japon, l’Afrique a montré au monde entier toute la richesse de sa sculpture contemporaine, qui s’inspire aussi bien des traditions africaines que des réalités urbaines contemporaines d’une Afrique en pleine mutation. Aujourd’hui Ousmane SOW, Ndary LO ou Romuald HAZOUMÉ sont connus dans le monde entier.
Les techniques et les supports de la sculpture contemporaine sont très variés, allant du bois, de la pierre, du bronze et du matériau de récupération. Mais cela ne cache pas le fait que la sculpture africaine contemporaine est mal connue et souffre d’une absence de promotion, d’un manque de structures et de filières de formation dans le domaine. On connait plus la sculpture africaine traditionnelle et son influence sur Picasso, Braque, Modigliani, Matisse, Derain, etc.
À travers ce numéro de la revue Afrik’arts, la Biennale veut susciter la réflexion théorique, impulser la créativité des artistes, et favoriser leur participation active à la relance et au développement de la sculpture africaine qui ne jouit pas de la même promotion que les autres disciplines des arts visuels. Afrik’arts propose une analyse sur l’actualité de la sculpture africaine, à partir d’approches transversales historique, ethnologique, philosophique, anthropologique, socio-économique et politique.
Domaine de réflexion :
puce Le symposium de Dakar
puce L’histoire de la sculpture africaine contemporaine
puce La continuité entre la sculpture africaine traditionnelle et celle contemporaine.
puce Les caractéristiques de la sculpture africaine contemporaine
puce L’émergence de nouvelles techniques de sculpture liées aux outils du multimédia

Appel à contribution
La Revue Afrik’arts invite les contributeurs à lui envoyer un texte de 15 pages au maximum, (taille 12, en police Times New Roman) accompagné d’un résumé en français et en anglais de 15 lignes maximum à l’adresse mail suivante : bdiop@biennaledakar.org.
Date limite de réception des articles : 10 mars 2014
Parution du numéro : mai 2014

Anciens numéros

Vous pouvez commander à info@biennaledakar.org les anciens numéros : textes français/anglais. Prix par n° : 5000 FCFA, 8 € (+ frais de port).
Dans le souci d’assumer pleinement sa vocation panafricaine, la Biennale de l’Art Africain Contemporain a choisi de se doter d’un nouvel outil de communication.

Afrik’Arts est une revue consacrée aux arts visuels et à la critique d’art en Afrique.
Afrik’Arts veut encourager les initiatives de diffusion des arts visuels en Afrique en favorisant leur compréhension et leur appréciation critique, dans la diversité de leurs histoires et de leurs expressions.
Rendre compte de l’actualité des arts visuels à travers le continent, encourager les analyses sur l’évolution de la création en Afrique, informer sur les dynamiques de rencontres et d’échanges, assurer le suivi sur la diffusion de la création africaine, voilà quelques unes des missions de cette nouvelle publication.

Afrik’Arts n°6
puce Consultez le sommaire.

Afrik’Arts n°5
puce Consultez le sommaire.

Afrik’Arts n°4
puce Au sommaire : le bilan de Dak’Art 2006, le monde de Dak’Art, Dout’s : lauréat du prix off.

Afrik’Arts n°3
puce Consultez le sommaire.
Le numéro 3 d’ Afrik’Arts (mai 2006) est un numéro spécialement consacré à Léopold Sédar Senghor (138 pages, français-anglais).
Au sommaire : Senghor et les artistes plasticiens, l’école de Dakar, Senghor, Marx et Picasso, engagement culturel et construction politique...

Afrik’Arts n° 2
puce Consultez le sommaire.
Le numéro 2 de Afrik’Arts (décembre 2005) est essentiellement consacré aux questions sur les installations dans les arts visuels en Afrique (118 pages, français-anglais).

Afrik’Arts n° 1
puce Consultez le sommaire.
Le premier numéro de Afrik’Arts (août 2005) a été consacré, entre autres, à la critique dans le domaine des arts visuels africains (58 pages, français).
Au sommaire : Dossier : La critique en questions, l’art sénégalais à Ténérife, Souvenirs du Rwanda, Ousmane Sow, Images de la ville : jeunes artistes sénégalais
Ont collaboré à ce n° : Barbara Murray, Joelle Busca, Sylvain Sankalé, Yacouba Konaté, N’Goné Fall, Daniel Sotiaux, Krydz Ikwuemesi, Pascal Zantou, Eddy Kabeya, Omar Diouf, jean Pires, Massamba Mbaye, Youma Fall, Sidy Seck, Roger Pierre Turine, Sophie Courteille, Reine Bassène, Magnim Palam.

Voir en ligne : Catalogues