DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Sidney Amaral


English
français

  • © Joao Liberato

Melancolia : bronze, 78x19x4,5 cm, 2012, Courtesy de l’artiste et de Central Galeria de Arte, São Paulo.

Sidney Amaral interroge le sens de la création artistique à l’heure où l’art contemporain s’intéresse d’avantage au génie artistique qu’au savoir-faire de l’artiste. Pourtant, c’est bien la combinaison de ces deux facteurs qui a rendu l’artisan, artiste. Alors que nombreux sont les artistes qui utilisent des matériaux modernes pour leurs sculptures, Amaral s’intéresse d’avantage aux matériaux et aux techniques nobles de la sculpture comme le travail du bronze. Ses oeuvres minimalistes et conceptuelles ne renient pas la pratique artistique contemporaine. Melancolia, une oeuvre en bronze peinte couleur or, en est l’exemple parfait. La monumentalité des sculptures de bronze ne l’intéresse pas. L’attraction de l’oeuvre se fait par son accessibilité. Le visiteur, face à une oeuvre de taille réelle n’est pas effrayé, bien au contraire il pourrait vouloir gravir cette échelle de bois qui rappelle l’échelle qui mène Jacob aux cieux. La couleur dorée, attire car elle rappelle l’or – objet de convoitises mais repousse à la fois car l’oeuvre s’inscrit alors dans le registre du sacré et de l’insaisissable. A travers ses bronzes dorés représentant des objets du commun, Amaral joue sur les ambiguïtés du monde de l’art.

Sydney Amaral est né en 1973 à São Paulo où il vit actuellement. Il obtient son diplôme des Beaux-arts à la fondation Armando Alvares Penteado-FAAP en 1998. Entre 1991 et 1999, il étudie la peinture et le dessin avec le professeur Pedro Alzaga. En 1999, il étudie le dessin et l’aquarelle au Lycée de São Paulo. Amaral a également été auditeur libre aux cours de sculpture contemporaine de l’université de Campinas-UNICAP sous la tutelle du professeur Marcos Valle. Actuellement, l’artiste utilise le bronze et le marbre, la peinture acrylique et l’aquarelle. En 2012, Sidney Amaral a participé à une résidence d’artiste au Tamarind Institute (Etats-Unis) où il a travaillé sur le thème de l’identité raciale au Brésil et aux États-Unis. Dans le même institut et aux côtés d’autres artistes Afro-Brésiliens invités, Amaral crée des lithographies à partir des recherches d’autres artistes. L’artiste est représenté par Central Galeria de Arte à São Paulo.

Voir en ligne : www.centralgaleriadearte.com/a_amar...