DAK’ART 2014

11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain 09/05>08/06

Joël Andrianomearisoa


English
français

Jardin Sentimental : installation textile (coton, matière plastique), 8x5 m, 2013 , © Patrice Sour, courtesy Revue Noire, Paris.

Le Jardin sentimental de Joël Andrianomerisoa joue sur la fragilité et la légèreté de la vie, sur le palpable et l’impalpable, sur l’éternel et l’éphémère. Immense pièce de textile noir, exposée aux intempéries, le Jardin sentimental est à l’épreuve des passions comme l’amour est soumis au drame de l’existence. Certes architecte de formation, ce n’est pas le caractère rationnel de l’artiste qui prend le dessus dans la création de l’oeuvre mais bien l’émotion qui définit l’oeuvre. Il s’agit du labyrinthe du jardin secret de l’artiste qui invite le visiteur à y entrer, tout en le repoussant car la toile se gonfle au gré du vent. Jeu de l’amour impossible, le visiteur doit presque y pénétrer avec effraction pour se retrouver envahit autant d’un point de vue émotionnel que spatial. Phénomène d’autant plus perturbant que le visiteur ne peut véritablement définir cette oeuvre. Est-ce une tapisserie, une façade, une architecture, une frontière ? Qu’importe, puisque l’oeuvre n’est pas faite pour être enfermée dans les carcans d’une détermination ou d’une interprétation rationnelle. Seul le silence et la caresse fragile de l’oeuvre poussée par le vent suffisent à faire sens.

Joël Andrianomearisoa vit et travaille à Paris et à Antananarivo (Madagascar). Né à Antananarivo en 1977, architecte de formation, Joël Andrianomearisoa croise les genres et souscrit au travail de l’architecte, du vidéaste ou de l’artiste. A travers son intuition, apparaît ce mouvement de fond qui traverse les expressions artistiques de notre époque.

Voir en ligne : www.joelandrianomearisoa.com