Les collectifs d’artistes des cultures urbaines, les humoristes, caricaturistes, sculpteurs et groupes alternatifs sont des rhapsodes des temps modernes. Ils racontent le monde, la ville et la société. Des espaces dédiés leur seront réservés et sur invitation de la Direction artistique, ils raconteront chacun à sa manière ce monde en mutation à travers le projet des rhapsodies urbaines. Par ailleurs, la danse complète ce tableau avec une proposition artistique nommée « Pas juste de la danse ». Ce projet se justifie au regard de la forte dimension prise par le corps dans le concept de la direction artistique. « Pas juste de la danse » est un plaidoyer de la danse. Plaidoyer auprès du public, plaidoyer auprès des autorités mais aussi et surtout plaidoyer auprès des acteurs de la danse eux-mêmes dont le changement de mentalité sera salutaire pour une relance du secteur.

Projet développé avec Jean Tamba de la Compagnie Cinquième dimension (Sénégal) et la Compagnie de danse Nyata-Nyata de Montréal (Canada).