Le OFF de la Biennale de l’Art Africain Contemporain de Dakar est constitué de manifestations artistiques autonomes organisées autour de l’événement central.

Le Secrétariat Général de la Biennale encourage l’organisation de ces expositions, dont le contenu est laissé à l’appréciation de leurs promoteurs.

Les organisateurs et les exposants prennent toute la responsabilité vis-à-vis du contenu de leur manifestation. Ils doivent être conscients qu’ils peuvent encourir des sanctions en cas d’infraction à la loi en vigueur au Sénégal.

La responsabilité de l’organisation de ces manifestations d’environnement n’engage pas le Secrétariat Général de la Biennale. La recherche du lieu d’exposition et les moyens matériels reviennent aux initiateurs privés qui décident, de façon autonome, du site, des dates, et du vernissage de leur exposition. Ils doivent personnellement (ou avec des partenaires) prendre en charge toutes les dépenses liées à leur exposition. Ils doivent aussi assurer leur propre communication.

Le Secrétariat général de la Biennale peut introduire les événements labellisés du « OFF » dans son programme. Il fournit aussi un fanion « OFF » à afficher sur les sites d’exposition.

La date du début de chaque exposition doit être inscrite dans la période de la Biennale (3 mai – 2 juin 2018), la fin est laissée à la discrétion de l’exposant. Les exposants s’engagent à communiquer au Secrétariat général de la Biennale tous éléments complémentaires requis concernant leur événement. Une fiche d’évaluation sera remise
à chaque exposant pour des besoins de statistiques.

Les exposants s’engagent à communiquer au Secrétariat Général de la Biennale tout élément supplémentaires requis regardant leur événement. Une fiche d’évaluation sera donnée a chaque exposant pour des besoins de statistiques.

POUR TOUTE INFO SUR LE OFF UNE ADRESSE MAIL

EMAILoff@biennaledakar.org

UN NUMÉRO DE TÉLÉPHONE : +221 76 865 27 61

Dak’Art Off

320 sites d’exposition répertoriés, 1000 artistes présentés

Le Off est une émanation de la Commission pour les Manifestations d’Environnement de la Biennale de l’art africain de Dakar (Dak’Art). Elle est présidée par Mauro Petroni.  Awa Cheikh Diouf est la vice-présidente.
Au fil des années, le Off gagne en notoriété et suscite beaucoup d’intérêt auprès des créateurs, collectionneurs, amateurs d’art. La preuve, cette 13ème édition du Dak’art. Selon la Commission dédiée, 500 dossiers ont reçus et traités ; 320 sites répertoriés 1000 artistes présentés dont la moitié venant de plusieurs pays. Dans cette dynamique, 260 vernissages sont prévus dont 60 dans le seul après-midi du 5 mai. « Les chiffres nous dépassent et nous embrouillent. Plus de commentaires. Le Off est là, il existe, il s’impose », se réjouit Mauro Petroni. Il estime que le Off de la Biennale reste un espace de liberté. Petroni se félicite de cet espace qui a accueilli des centaines d’artistes, ouvert des centaines d’espaces, a donné la parole et ouvert les yeux à des milliers de visiteurs. Cela, depuis seize ans, depuis que ce  jeu de piste a été initié.
« Nous ne savons pas. Mais nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir, imaginer et suivre le travail de tous ces qui, depuis seize ans, ont investi dans la recherche d’une visibilité, d’une petite fenêtre qui s’ouvrait sur les autres », confie celui qui coordonne le programme du Off depuis l’édition de 2002.
Pour l’édition 2018 Mauro Petronie a été assisté également par l’artiste et scénographe Khalifa Dieng et Tabara Korka Ndiaye.