La Biennale des enfants va se poursuivre à travers l’approche proposée par  « ImagiNation Afrika » qui a déjà connu du succès.  Pour cette édition l’association compte explorer l’idée de forger et le processus créatif des jeunes artistes participants, avec la création d’espaces où les familles et les enfants peuvent venir imaginer, construire et laisser libre cours à leur créativité et cela dans tous les lieux officiels de la Biennale. L’expérience de 2018 sera renouvelée à travers plusieurs activités dont :

– Le développement d’un guide pédagogique pour les enfants afin de les aider à découvrir le monde d’art et des artistes pendant la Biennale.

– L’organisation d’une exposition permanente sur le thème « I’Ndaffa » en mettant un focus sur la créativité.

– Le développement d’une application interactif destinée aux parents, enseignants et aux écoliers avec une carte sur la Biennale.

 – L’animation d’espaces d’art et de jeux itinérants (‘pop-up play’) tous les mercredis et samedis, afin d’atteindre les enfants dans plusieurs quartiers de Dakar –

 La coordination de 45 visites scolaires dans les différents sites de la Biennale, pour atteindre un objectif de 7000 enfants participants.

En tout, le « Dakart» précédent avait  accueilli près de 5000 visiteurs (familles et écoliers) qui pour la plupart n’avaient jamais participé à la Biennale.

Ce bilan est chiffré à 30 établissements scolaires impliqués, 2681 élèves visiteurs, 35 ateliers organisés, avec une participation de 16 artistes formateurs et des médiateurs culturels.