Sélectionner une page

343, plaidoyer pour la dignité de l’homme

Retenu dans les projets spéciaux du programme de la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar, « 343 », intitulé de l’exposition de l’artiste sénégalais Ousmane Dia, plonge de toutes ses pièces de sculpture en acier, dans le thème « Forger » introduit par le vocable « I Ndaffa # / Forger / Out of fire /» référence fondamentale de la 14e Biennale de Dakar.

Dans le projet de Ousmane Dia, le chiffre 343 renvoie à autant de pièces de sculptures monumentales en acier, réunies dans une installation. Ces pièces en acier réalisées par des artisans dans la ville de Tambacounda (Sénégal oriental), représentent un symbole vivant dans le projet de cet artiste. L’artiste explore ici sa vision de « l’homme et son environnement dans son rapport avec les autres » dans le même temps il étudie des solutions qui permettent à l’homme de construire de nouvelles relations avec son prochain.

On peut ainsi considérer « 343 » comme un reflet, au propre comme au figuré de la thématique de la biennale. L’installation de Ousmane Dia accuse notre irresponsabilité, il nous interpelle et nous invite à forger un ordre nouveau où la dignité humaine sera plus considérée.

A travers son projet 343, Ousmane Dia se réapproprie l’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, particulièrement ses dispositions une et deux.

1) toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

2) la maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale ».

L’exposition 343 veut être un plaidoyer, elle utilise la force de l’art pour rappeler, sensibiliser, forger de nouvelles relations entre les personnes.