Sélectionner une page

C’est pour révéler tout le potentiel de la corniche ouest et participer à assainir ses espaces que le projet Doxantu a été initié dans le cadre de la biennale de Dakar. Dans la langue wolof (une des langues du Sénégal), Doxantu signifie promenade. Doxantu est un projet qui invite les artistes à produire des œuvres d’art monumentales sur l’axe qui va de la Direction générale de la Douane à la porte de Mermoz. Plusieurs espaces seront circonscrits par une série d’œuvres (sculptures, installations, design). Ce projet d’aménagement inclut des espaces de repos, de dégustation et de rafraichissement. Des espaces paysagers seront également créés dans un double esprit d’inclusion des fleuristes qui opèrent le long du parcours et de socialisation comme espace de ponctuation de l’aménagement et de la scénographie.

Doxantu est un plaidoyer pour un art plus présent dans l’espace public. Ce projet fait tomber les murs des galeries et des musées. Il déplace l’atelier de l’artiste dans la rue. Il supprime le geste qui impose au citoyen de pousser une porte pour accéder au travail créateur. Il expérimente des jugements de valeur qui détrônent les croyances du citadin sur le fait artistique en brisant l’imaginaire élitiste que ce dernier se fait de l’art. Il teste de nouvelles méthodes de monstration et multiplie les angles de lecture d’une œuvre. Il s’interroge sur le véritable sens de la création dans nos sociétés contemporaines dont le mode de visualité et de consommation culturelle doit être revu et critiqué.

Doxantu est une ode à Dakar, ville créative.