Sélectionner une page

LA BIENNALE DE DAKAR : DES TERRITOIRES COMMUNS AVEC LES ENTREPRISES

La quatorzième édition de la Biennale de Dakar (Dak’Art 2022) porte un regard nouveau sur la création contemporaine. La dimension économique ne sera pas en reste.

Ainsi, le secteur privé sénégalais entend jouer pleinement sa partition dans une logique entrepreneuriale. Après avoir rassemblé près de 250.000 visiteurs en 2018, dont plus de 50.000 provenant de l’étranger, 11.000 professionnels, plus de 3000 créateurs, artistes de la matière, manufactures, musées, galeries, centres d’art, maisons d’excellence, fondations et institutions, la Biennale de Dakar a fini de révéler toute la richesse et la vitalité de ses plateformes de confrontation et de publicisation au bénéfice des professionnels de l’art contemporain.

Au regard de ce succès, de cette ferveur, j’invite le monde de l’entreprise, nos partenaires à accompagner davantage la création artistique. En soutenant l’art contemporain, vous offrez la possibilité à votre équipe et à vos familles de participer à un projet culturel ambitieux. La mobilisation autour des projets de Dak’art 2022 sera l’occasion de créer ou réaffirmer une dynamique interne à votre entreprise.

Sur ce registre, la crise économique doit nous amener à nous interroger et à inventer de nouveaux modèles adossés à des domaines porteurs de forte valeur ajoutée tels que l’art et la culture.

L’enjeu aujourd’hui est donc celui de l’instauration d’un dialogue efficace et privilégié entre artistes, publics, acteurs économiques, législateurs, institutions et événements. C’est en tenant compte de leurs propositions, de leurs attentes et de leurs moyens propres, que les projets menés par la Biennale s’inscriront dans une dynamique d’émergence durable des industries créatives.