Sélectionner une page

« La Biennale de Dakar sublime la créativité dans ses plus belles expressions »

Le Sénégal réaffirme le rôle de premier plan qu’elle joue dans la promotion et la valorisation des arts plastiques avec la tenue de la quatorzième édition de la Biennale de l’art africain contemporain (Dakar).

La Biennale comme événement artistique majeur consacré aux arts visuels bénéficie de la plus grande audience en Afrique avec la participation massive des artistes originaires d‘Afrique, de sa communauté diasporéique et aussi des autres parties du monde ainsi que des professionnels de l’art.. Elle se veut une manifestation professionnelle d’envergure internationale consacrée à l’art contemporain où interagissent créateurs, conservateurs, experts, collectionneurs, mécènes et autres institutions .

DAK’ART est au carrefour de la rencontre de créateurs venus d’horizons divers, de disciplines artistiques distinctes mais convergentes, d’espaces marqués par des continuités, de thématiques qui peuvent interpeller un large public, au-delà des praticiens et des spécialistes de l’art.

La Biennale de Dakar s’illustre par une démarche affirmée et cohérente dans sa conception comme vitrine de la créativité africaine. Elle s’inscrit, aujourd’hui dans la continuité et s’enorgueillit de faire partie, en célébrant sa 14ème édition du 19 mai au 21 juin 2022, du réseau international des Biennales et manifestations consacrées à l’art contemporain. Cette pérennité traduit la prise de conscience de l’ambition et des missions concomitamment artistiques, scientifiques, économiques, politiques, sociales et pédagogiques de la biennale, manifestation majeure à l’échelle locale et internationale.

Portée par l’Etat du Sénégal, la Biennale reste incontestablement unique dans sa formule et dans son envergure avec des propositions esthétiques et choix artistiques de qualité, qui sont garants de son prestige et de sa renommée. L’Etat du Sénégal est le principal contributeur de la biennale (le montant de son apport au budget total dédié à chaque édition est passé d’environ 36% par exemple en 2008 à 75% depuis 2018). L’Etat a maintenu ce rôle prépondérant avec la planification effective, à partir de 2020, d’une allocation annuelle à la Biennale de 750.000.000 FCFA. Des ressources additionnelles sont mobilisées auprès du Secteur privé national et des partenaires techniques et financiers (PTF).

C’est dire l’importance que le Sénégal accorde à l’organisation de la Biennale de Dakar qui a fini de s’ériger comme une plateforme, une vitrine célébrant la créativité dans ses plus belles expressions.