Sélectionner une page

Né au Sénégal en 1985, Alioune Diagne est un artiste à l’identité visuelle forte. Le dessin le passionne depuis son enfance, et son admission à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dakar en 2008 ne fait qu’accentuer ses prédispositions.​

L’année 2013 est un tournant pour Diagne qui crée son propre mode d’expression : le figuro-abstro. Ses oeuvres sont dès lors composées à partir de signes abstraits rendus dans des tonalités lumineuses. Ces signes qui occupent aussi bien le fond de la toile que l’intérieur des figures, sont pour l’artiste des motifs inconscients qui traduisent une émotion. Par ce nouveau langage, Alioune Diagne initie un rapport inédit avec le spectateur, obligé de se déplacer et de plisser les yeux, pour que le sujet se dévoile à lui.​

Le peintre est attiré par de nombreuses thématiques qu’il regroupe dans des « collections » : il peut s’inspirer aussi bien de femmes sur les marchés au Sénégal, de modou-modou, que de groupes d’enfants qu’il croise dans la rue. Ses oeuvres offrent alors une image esthétique et émotionnelle de la vie quotidienne, notamment en Afrique, que le regardeur doit déchiffrer. Son art est aussi engagé puisqu’il souhaite inciter à se questionner sur des sujets cruciaux comme l’écologie, la place des femmes, le racisme ou les notions d’héritage et de racine.