Sélectionner une page

Dans le cadre des projets spéciaux de la quatorzième édition de la biennale de l’art africain contemporain de Dakar (Dak’art), l’Institut fondamental d’Afrique noire présente « Teg Bët Gëstu Gi ». Espace de production de formes, de connaissances, de nouveaux imaginaires, de spéculations pour l’avenir – qui réinterroge son histoire, ses méthodes, ses scénographies, ses usages, son rôle au sein de la cité -, ce projet fait émerger des propositions inédites invitant à réfléchir au devenir des communautés. Les œuvres des artistes contemporains invités (Hervé Youmbi, Ibrahima Thiam, Uriel Orlow, Alioune Diouf, Patrick Bernier/Olive Martin/Ousmane Ka, Vincent Meessen, François Knoetze, Mamadou Khouma Gueye) se combinent aux collections historiques du musée Théodore Monod d’art africain de l’Institut Fondamental d’Afrique Noire.