Sélectionner une page

Démarrage en rythmes et en couleurs de la 14e Biennale de l’Art Africain Contemporain de Dakar avec le mythique orchestre le Baobab de Dakar et les percussionnistes de la Famille Doudou Ndiaye Rose pour partager l’ambiance de fête.      au 21 juin prochain.

Cette 14e  biennale « Dak’ Art »  (19 mai au 21 juin) a été ouverte hier matin au Grand Théâtre Doudou Ndiaye Rose, par le président de la république  Macky Sall, en présence de la crème du monde artistique et culturel d’Afrique, de la diaspora et du monde entier.

Le rendez- vous biennal international, reporté en 2020 pour cause de la pandémie de la Covid19, est bien lancé cette année. Le thème très mobilisateur « I Ndaffa # /Forger / Out of fire » a été élaboré, sous la tutelle du ministre de la Culture Abdoulaye Diop, avec le Secrétariat général de Mme Marième Bâ et la Direction artistique de Dr El Hadj Malick Ndiaye, historien d’art.

Les temps fort de l’ouverture sont les discours de M.Moustapha Ndiaye, président du comité d’orientation de la biennale et du Président de la République. Le moment très attendu est la remise du Grand Prix de la Biennale.

L’artiste éthiopien Tegene Kunbi Senbeto est le lauréat du prestigieux Grand Prix Léopold Sédar Senghor. Le trophée lui a été remis par le président Macky Sall , avec un chèque de 20 millions de F Cfa. Le Prix Ousmane Sow pour le droit de suite offert par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs compositeurs (Cisac) est attribué à l’artiste Abdoulaye Kâ.

Dans son adresse à l’assistance, invités, artistes et public, le président Macky Sall a souligné la nécessité d’encourager le développement de l’art et de la culture. Cet engagement est sans doute illustré par l’augmentation de la subvention de l’Etat pour la Biennale qui est d’un montant de 1 milliard de fr Cfa, cette année. Le président Macky Sall envisage de mettre en place des dispositions permettant aux entreprises publiques et privées de pouvoir financer l’art et la culture. Accompagner l’art et le génie africain, forger les esprits suppose bien entendu la promotion d’un environnement éducatif et une formation professionnelle de qualité a estimé Macky Sall. Il a décidé ainsi de contribuer à l’atteinte de cet objectif par la construction prochaine de l’Ecole nationale des Arts et métiers de la culture, dans la nouvelle ville de Diamniadio (40 km de Dakar). L’ouverture de la biennale est marqué ce 19 mai par le vernissage des Pavillons nationaux sur le parvis du Grand Théâtre avec les pays invités Chine et Côte d’Ivoire aux côtés du Sénégal. Il y a surtout la grande exposition internationale composée par 59 artistes venant 26 pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Sud, des Etats Unis à l’ancien Palais de justice où un hommage est rendu au maître malien Abdoulaye Konaté.

Le Dak Art 2022 sous le signe de l’innovation est une multitude d’exposition, de rencontres professionnelles et scientifiques, des manifestations d’environnement et plus de 400 expositions dans le OFF.

( Voir nos programmes dédiés aux activités de la Biennale)

                    Dans le palmarès de la 14e édition du Dak’Art :

Achille Adonon du Bénin :  Prix de la sculpture, sponsorisé par l’Association solidarit́é laïque et la Société coopérative d’art contemporain (Scac) ;   Caroline Guèye (Sénégal) meilleure créatrice artistique en peinture : Prix de l’intégration de la Cedeao ;  Ferielle Doulain (Tunisie) est le Prix du ministre en charge de la Culture du Sénégal pour le jeune créateur ;  Babacar Diouf et Arebenor Bassène (Sénégal) remportent le Prix du maire de Dakar ; Mbaye Diop gagne le Prix de l’Uemoa.